Mois : septembre 2014

Maman studieuse, maman heureuse

©Hélène Legros pour On adore ça !C’était il y a un mois, rappelez-vous… On suait toutes, sang et eau, dans les allées des supermarchés et les rayons des libraires pour trouver :

1) le cartable qui va bien

2) lesté de l’agenda dernier cri et

3) des manuels ayant reçu la bénédiction des saintes autorités scolaires.

C’était il y a un mois, autant dire une éternité ! Et maintenant ? Et maintenant tout roule : le cartable est juste ce qu’il faut de crasseux pour passer inaperçu, les livres sont écornés, l’année scolaire, en un mot, est lancée.  

Et nous dans tout ça ? C’est le moment d’y penser….

Pourquoi n’aurait-on pas le droit, nous aussi, de faire notre rentrée scolaire ? de s’acheter des livres sérieux et un cartable tout en cuir , original mais élégant, jeune mais indémodable, surement chic et cher ?  Et bien si, nous avons le droit et nous allons le prendre ! Cette année, c’est juré, on s’inscrit à un MOOC !  Parce que les MOOCs sont des cours en ligne, ouverts à tous et gratuits et qu’ils ont été inventés pour nous ! Avec eux, on étudie quand on veut, quand on peut, si on veut, si on peut et ce qu’on veut ! On va pouvoir étudier pour notre avenir professionnel, pour notre plaisir personnel, pour toutes nos bonnes raisons et à notre rythme. Elle est pas belle cette deuxième vie universitaire qui s’ouvre à nous ? 

Convaincues ? Un clic et vous êtes sur la plateforme FUN, France Université Numérique.

Toutes les plus prestigieuses universités françaises vous tendent les bras et vous offrent leurs cours dans des domaines aussi variés que l’entrepreneuriat, les relations internationales, le numérique, l’environnement, les sciences humaines et sociales… Depuis janvier 2014, avec FUN, vous avez pu entrer à Sciences Po pour y entendre parler de l’ « Espace Mondial », puis vous avez testé les bancs de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense pour y converser « Philosophie et mode de Vie », au Conservatoire National des Arts et Métiers, vous vous êtes rêvé en manager et en leader…. Ce semestre, FUN vous propose 20 nouveaux cours. Nous on a déjà lorgné du côté de « Désir d’entreprendre » et des « Dernières nouvelles du crime » du CNAM mais aussi de l’ESSEC avec son « entrepreneuriat qui change le monde »,  de Normandie Université et de ses outils pour veiller à la « sécurité de l’information,  » de nos données personnelles etc… 

Remise des diplômesRien ne vous tente dans la cuvée de ce semestre ? Restez connectée, le semestre prochain vous apportera son lot de pépites.

puce-color-3Pour suivre l’actualité des MOOCs français, devenez ami de la page facebook de la plateforme FUN et vous découvrirez  en direct le menu des réjouissances intellectuelles.
 puce-color-1Pour briller dans un dîner en société, « Comment ? Vous n’avez jamais entendu parler des MOOCs ? C’est des… Une minute… une minute, je cherche sur mon iphone 5S…. ah!!!! des massive open online course… cours en ligne, quoi ! »
puce-color-2Et le cartable tout en cuir, original mais élégant, jeune mais indémodable, surement chic et cher ? On a quand même le droit de l’acheter ?  D’accord, les cours sont en ligne, on n’a rien à trimballer… mais quand même, on peut s’arranger, non ?
Publié dans apprendre

Enfin un réveil en douceur pour les mamans !

Ils ont passé des années à nous réveiller en fanfare !

Un-lyceen-de-18-ans-invente-un-reveil-olfactif_article_main

Avec leurs pleurs ou leurs cris ou leur pipi au lit… à coup de biberon dans les côtes ou de baguettes furieuses sur un tambourin… en chantant à tue-tête l’histoire sans queue ni tête d’une pomme reinette… en pleine dispute avec le chien à clochettes ET à roulettes offert par des amis célibataires… parce que Doudou a disparu emportant avec lui la tétine au fond du lit…. parce qu’il fallait se battre d’urgence contre le vilain lutin qui voulait voler tous les jouets et les emporter avec lui pour toujours dans la nuit… parce que c’est dimanche et qu’il n’y a pas école… en apprenant à mettre (mal) l’heure sur le radio réveil offert à Noël… en faisant le mur…. en passant le bac… en rentrant au petit matin…

Alors il ne faut pas être un expert en psychologie pour voir clair dans le jeu de ce jeune Nantais de 18 ans finaliste du concours californien pour inventeurs en herbe, « The Google Science Fair ».  Guillaume Rolland veut expier‎ ses crimes de réveils répétés et intempestifs ! Il veut sauver ses semblables des flammes du remord  ! En offrant enfin aux mamans le réveil en douceur qu’elles méritent, il veut racheter toute une génération !

« SensorWake »,  son réveil-matin olfactif, va nous prémunir des réveils en sursaut. Finies les sonneries stridentes et les lumières clignotantes ! Des parfums de café, de pain grillé, de chocolat, de fraise, de confiture d’abricot ou de bois coupé viendront bientôt nous chatouiller les narines pour gentiment nous extraire des bras de Morphée. Et parce que le jeune homme est rieur, son diffuseur d’huiles essentielles pourra même nous griser avec l’odeur du dollar. Les Boursicoteurs vont adorer ! 

Et nous, les Mamans Décomplexées, on est prêtes à se sacrifier sur l’autel de la science pour tester ces réveils en beauté !

puce-color-3Pour admirer tous les adolescents en lice, allez donc faire un tour sur le site de la Google Science Fair et laissez-vous porter par cette jeunesse créative, ingénieuse et  altruiste. Les projets sont tous plus géniaux les uns que les autres.

 

Publié dans Réjouissant !

Un régal de grand-mère !

©Nicolas CalzasTout le monde m’adore ! Que je fleure bon la mamie nova ou la mamie dans le coup – Merci à toi, rayonnante Denise Grey dans La Boum –  tout le monde m’adore ! C’est drôle, non ? Parce que de la belle-mère à la mamie, c’est qu’une question d’angle de vue…. et moi je suis toujours la même. Mais sous cet angle flatteur, je suis la mamie gâteau, la mamie cadeaux, celle qui comprend ou tout au moins qui écoute, celle qui réconforte et prend le temps…

Mesurez bien… ainsi va la vie, du temps j’en ai enfin pour moi. Après une vie passée à courir, ce n’est pas du luxe mais un juste retour des choses. Certes, ce temps là, il faut savoir l’occuper. Sinon on court très vite à la catastrophe. Quand je vois Simone toute déprimée depuis qu’elle a pris sa retraite, je mesure ma chance et… je motive mes journées.

Ma dernière tocade ? Internet. C’est la petite Chloé qui m’a appris comment naviguer. Je me suis même lancée sur les réseaux sociaux. Une mine d’or ! J’y trouve quantité d’articles pour rester dans le coup et plein d’idées pour choyer tout le monde, mes enfants, mes petits enfants, mes petits neveux. Je leur fais plaisir, je me fais plaisir et je soutiens l’économie déprimée de mon pays et le moral en berne des jeunes qui en veulent ! Que voulez-vous ? je suis une citoyenne engagée 😉 – Oh, ce que je suis contente, j’ai même casé mon smiley !!! – 

Je suis :

a)    un régal de grand-mère

b)    une lectrice de « On adore ça ! ». Ce site-là c’est mon préféré en période de pointe de cadeaux… vous savez les bonnes idées, la drôlerie, la curiosité, l’engagement, tout ce dont je vous parlais tout à l’heure…

Publié dans Qui suis-je ?

Epatez-les avec 1001 versions du Petit Chaperon rouge !

La littérature jeunesse, c’est pire que le chocolat… si vous mettez le nez dedans, vous êtes saisi d’une gourmandise aiguë. Une envie irrépressible de tester tous les goûts, des plus classiques aux plus surprenants.

Et si on ouvrait la tablette du Petit Chaperon rouge ?

Trop classique ?  Détrompez-vous : ce conte  vous réserve une incroyable palette de saveurs, il vous promet des lectures du soir drôles, un peu terrifiantes, juste ce qu’il faut de victoire des gentils et beaucoup d’espièglerie.

Editions LitoCommençons notre mise en bouche par du classique, du bon et grand classique. Le conte de Charles Perrault évidement. Face à l’océan de publications qu’a connu ce petit chef d’oeuvre depuis 1698, on vous laisse imaginer notre désarroi. Alors focus sur une petite maison d’édition française qu’on aime bien, les Editions Lito. Cette maison indépendante et familiale propose depuis 1951 des livres de qualité accessibles à tous. Pour 1,99€, vous pourrez avoir Le Petit Chaperon rouge à la maison. Une version interactive à base d’autocollants est aussi à portée de main à 5€.

Maintenant que les bases sont bien installées, partons sur des chemins de traverse et embarquons les petiots dans des lectures plus loufoques les unes que les autres. Le Petit Chaperon rouge a été réécrit et réinventé par tant d’auteurs de talent que c’est trop fastoche ! D’abord notre coup de coeur : Et pourquoi ? de Michel Van Zeveren. Et pourquoi on l’a élu notre préféré ? Parce qu’il plaît aux tout petits petits mais aussi aux plus grands. Parce que les textes sont brefs et percutants. Parce qu’ un petit chaperon rouge qui martyrise le grand méchant loup, déjà on adore… et puis la tyrannie du « et pourquoi ? » ça sent le vécu… Parce que c’est une tuerie d’humour que vous devriez pouvoir lire et relire sans vous lasser.

epatez-les-avec-1001-versions-du-petit-chaperon-rouge

Après avoir picoré notre préféré, laissez-vous tenter par les histoires de loups de Mario Ramos. Ici le petit chaperon rouge côtoie les trois petits cochons, les sept nains et c’est tout l’univers des contes qui est revisité. On  aime par dessus tout : C’est moi le plus fort et son petit frère C’est moi le plus beau. Ces deux-là plaisent aux enfants de 2 à 77 ans. Pour les tout petits on simplifie le texte et à chaque anniversaire on leur fait découvrir un nouveau jeu de mots, une nouvelle nuance.

2007,l'école des loisirs, ParisC'est moi le plus fort, Mario Ramosl'école des loisirsl'école des loisirs

© Editions Milan

 

 

 

 

Pour les plus grands, à partir de la grande section et plus, on aime Le retour de Chapeau rond rouge de Geoffrey de Pennart. On aime aussi le petit dernier, tout juste sorti en mars 2014, Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge de Sandrine Beau et Marine Desbons. Les dessins de ce petit chaperon bleu (on vend un peu la mèche…) sont à couper le souffle et la chute à rebondissements est un vrai bonheur. L’enfant choisit sa fin parmi toutes celles qui lui sont proposées, des plus cruelles aux plus joyeuses,  et se voit même confier le stylo par les auteures. Un beau voyage dans le champ des possibles.

Pour les plus grands encore, on adore la version théâtrale de Cami, « Le Petit Chaperon vert » extrait de L’Homme à la tête d’épingle. Cette mini pièce de 3 pages, c’est l’occasion de leur faire découvrir tout l’humour des parodies et  de monter une pièce avec eux, pendant les vacances par exemple.

Du collège aux grands grands, pour ne pas dire aux vieux (non parce que pour les enfants quand on a plus de 20 ans on est vieux…), vive la parodie version BD que Gotlib en fait dans sa Rubrique-à-Brac. Quel « trou de mémoire » magistral !

Vous reprendrez bien un petit carreau de littérature jeunesse ?

puce-color-3Pour acheter ces petits trésors sans se ruiner : Et pourquoi ? , C’est moi le plus fort, C’est moi le plus beau et Le retour de Chapeau rond rouge  sont publiés dans la collection « lutin poche » de l’école des loisirs à environ 5,50€, c’est un investissement que l’on ne regrette pas. N’oubliez pas non plus les bibliothèques municipales et Internet.  « Le Petit Chaperon vert » de Cami ou le « Trou de mémoire » de Gotlib sont des extraits d’oeuvres plus vastes, on les trouve facilement sur le Net. Vous pouvez aussi vous les procurer chez notre partenaire Amazon en cliquant sur ces images :
puce-color-1Pour ne pas être taxé de chauvinisme ou alors si peu… On n’oublie pas que le conte du Petit Chaperon Rouge vient d’une longue tradition orale européenne et que les Frères Grimm ont fait aussi bien que Charles Perrault..
puce-color-2Pour agrémenter la lecture des contes de Perrault – 1: on ne voudrait pas avoir l’air de s’autociter (non parce que chauvin et prétentieux coup sur coup, c’est dur) mais vous trouverez une belle proposition de sortie autour des contes de Perrault sur On adore ça !
puce-color-3Pour agrémenter la lecture des contes de Perrault – 2 : on ne voudrait pas avoir l’air de se répéter (non parce que chauvin, prétentieux et gâteux coup sur coup, c’est dur dur), mais le disque de Sylvain et les bifluorés, Y a des animaux dans mes chansons, vous réserve de beaux moments à partager en famille dont un « Prenez garde au grand méchant loup » enjoué !
Publié dans bouquiner

‎‎Le Château de Breteuil, vous allez l’adorer ce week-end

Une fois n’est pas coutume : c’est dans la moitié Nord de la France qu’il faut être cette semaine. Ahahah ! Entendez-vous mon rire tonitruant rythmer les orages qui sévissent au Sud ? Ahahah ! Je me vautre dans la mesquinerie la plus totale, mesdames et messieurs les jurés… mais après un été pareil, toutes les circonstances atténuantes doivent m’être concédées. Ahahah ! Ce week-end nous allons fêter l’été indien en Île-de-France, oui vous avez bien entendu, en Île-de-France !

On adore ça ! vous emmène dans les Yvelines, au château de Breteuil.

Peau d'âne DEF

Ce château aux portes de Paris tout entier organisé autour des contes de Perrault, il est fait pour nous ! Enfin un monument historique qui fait la part belle aux enfants et aux joies en plein air ! Ils vont se régaler de l’aire de jeux qui règne en maître sur l’aile ouest du jardin. Chevaucher, se balancer, escalader, tournoyer : voilà bien là les ingrédients d’une journée réussie pour eux et on va pouvoir les leur donner… tout en peaufinant notre teint coloré de soleil depuis la buvette…

Le Chat botté Après l’aire de jeux, nous partirons à la recherche de tous les personnages des contes de Perrault disséminés dans le parc : le Petit Poucet, Peau d’âne, le Chat botté… Puis nous nous dirigerons vers le labyrinthe où l’on se perd avec bonheur pour reprendre son souffle.  Et surtout on n’oubliera pas de s’arrêter devant la maison du Petit Chaperon rouge : elle est cachée derrière l’aire de jeux et elle nous rappelle que quand même les contes c’est fait pour faire peur aux enfants ! Et là franchement entre les poupées de cire un brin désuètes et les automates en tout genre, on peut vite basculer du côté obscur de la force…

La visite des salles du château en compagnie des sauvageons vous inquiète ? N’ayez crainte : la conférencière sait leur proposer, en moins d’une heure, une visite animée et pleine de petites choses à retenir. La visite guidée ne vous tente décidément pas ? Une conteuse officie tous les dimanches à 16h30 pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Avec le château de Breteuil, on va tous réviser nos classiques… et s’en délecter !

Evidemment d’aucuns diront qu’il est drôlement tôt pour penser déjà aux sorties dominicales. Ne vient-on pas de rentrer de vacances que l’on pense déjà à partir en balade ? Ne croule-t-on pas sous les fiches scolaires de renseignements à remplir ? Ne doit-on pas s’échiner à orchestrer toute l’organisation familiale annuelle ?  N’écoutez pas ces mauvaises langues… On est des mamans décomplexées, dois-je le rappeler ? On fait tout quand on veut comme on peut… tant qu’on se fait du bien.

Le château de Breteuil, c’est confirmé, il fait du bien à toute la famille!

puce-color-3 Pour en savoir davantage sur le Château de Breteuil, leur site vous dit tout !
puce-color-1Pour agrémenter la visite, n’oubliez pas de prendre la brochure rédigée à l’attention des enfants, La Promenade du Petit Chaperon rouge et les coloriages offerts à l’entrée.
puce-color-2Pour vous offrir en prime un petit week-end dans la vallée de Chevreuse, on vous recommande une maison d’hôtes toute proche et dont le nom même vous met déjà dans l’ambiance châtelaine… Le Château de la Vierge vous propose 4 chambres dans une demeure historique du XVIIème siècle ou un petit studio qui, lorsqu’il est disponible, a le mérite de simplifier les repas et le coucher des petiots. Et après avoir gambadé dans le parc de 4 hectares de la maison d’hôtes, ils auront bien besoin de se reposer…
Publié dans Sortir