Mois : mars 2015

Avril le poisson rouge

Notre dernier coup de coeur en littérature jeunesse ? Il est de saison !

C’est l’histoire d’un poisson rouge nommé Avril. Jouer les imbéciles de poisson d’avril coincé à vie dans un bocal, très peu pour Avril ! Avril rêve d’amour et d’aventures. Avril veut changer de vie… (tiens donc… lui aussi… nous ressemblerait-il cet Avril ? ) Il faut dire que la vie ne lui a pas toujours été tendre. Entre des parents aqualiques et une acné purulente de poisson rouge, Avril a vraiment frôlé la dépression… pour mieux rebondir… hors du bocal !

On ne vous en dit pas plus mais vous l’aurez compris les états d’âme désopilants de ce poisson rouge ne peuvent pas vous laisser de marbre. Vous allez égoïstement vous acheter un livre avec des images en faisant croire que c’est pour vos petiots… parce qu’Avril est drôle, décalé, si humain…. A croire que son auteure Marjolaine Leray a écrit ce livre tout pour nous, les adultes. Non pas que les enfants n’y prennent pas plaisir mais les allusions sur lesquelles joue ce livre-là, on les comprend surtout en vieillissant : il faut bien quelques avantages à « la maturité », non ? Et puis ce coup de crayon à nul autre pareil… Les petiots aiment les illustrations de cette artiste qui sait dessiner-gribouiller comme eux. Nous, on est juste béat devant l’énergie, la singularité et la précision de ce crayonnage rougeoyant. La Marjolaine Leray Touch, on la reconnait ensuite entre mille.

Dans la même veine mais plus accessible aux tout petits, on vous recommande aussi Un Petit Chaperon rouge, toujours de Marjolaine Leray, toujours publié chez Actes Sud Junior. Le Petit Chaperon Rouge, encore une fois, nous direz-vous ? Ah non mais ce Petit Chaperon Rouge-là il est drôlement culotté, il n’a pas froid aux yeux… attendez de lire la fin qu’il vous réserve ! Et puis c’est réjouissant quand même les réécritures de ce conte à l’infini : nous on les relit ensemble à différents âges et on est toujours épaté de ce que chaque relecture nous apporte.

Parce qu’à chaque fois on grandit !

puce-color-3Pour savourer ces deux bijoux de Marjolaine Leray : vous pouvez les retrouver chez votre libraire ou notre partenaire Amazon en cliquant sur les images suivantes :
    
puce-color-1Pour vous délecter d’autres versions du Petit Chaperon Rouge : on en a déjà adorées plusieurs pour vous ici, n’hésitez pas à y replonger le nez et les yeux.

Les JEMA, vous allez les adorer ce week-end !

Les… quoi ? Les Journées Européennes des Métiers d’Art, les JEMA quoi !

Fêtées dans treize pays européens et dans chaque région de France, ces journées valorisent les 217 métiers d’art recensés aujourd’hui : elles ouvrent les portes des ateliers, elles invitent les artisans d’art à vous montrer leur savoir-faire, elles organisent des manifestations dans les musées, les centres de formation, elles proposent même une programmation spécifique pour le jeune public. Bref, elles vont embellir notre week-end en famille !

Petits et grands, on va s’extasier devant les maître verriers, s’émerveiller avec les céramistes, se prendre à rêver devant les orfèvres et les dentelliers, s’émoustiller devant les corsetiers… On va s’en mettre plein les mirettes et apprendre, sans en avoir l’air, tout un tas de choses sur tous ces métiers, leurs techniques, leurs traditions et leurs innovations. Un week-end où l’on nous donne l’occasion de nous frotter à la matière et à la beauté, on ne va pas s’en priver !

Direction le site des JEMA pour se concocter un programme sur mesure. Pour s’y retrouver dans ce foisonnement de créativité, on use et on abuse de l’onglet Recherche par critères : on choisit sa ou ses dates (27, 28 ou 29 mars), sa région, son département mais aussi son type d’événements (atelier, manifestation, centre de formation, programmation spéciale jeunesse) ou ses secteurs préférés (bois, cuir, métal, verre, terre, pierre, textiles, art floral, décoration, facture instrumentale…)

Avec 6000 événements organisés cette année, vous en trouverez forcément un qui vous tente près de chez vous !

puce-color-3Pour tout savoir de la programmation des Journées européennes des métiers d’art : surfez sur le site qui leur est dédié et programmez votre prochaine sortie en famille !
puce-color-1Pour connaître les 217 métiers d’art recensés aujourd’hui : ces différents métiers sont répartis en 19 secteurs détaillés judicieusement sur cette page de l’Institut national des métiers d’Art ou dans ce pdf à télécharger : liste_217_métiers_d_art. Nous, on a découvert pas moins d’une trentaine de métiers que l’on ne connaissait pas. Et vous ? Charron, mégissier, batteur d’or, glypticien, gnomoniste… vous les connaissiez tous ces beaux métiers ?

A vos agendas !

Les 27 et 28 mars aura lieu la quatrième édition parisienne du forum des femmes actives, ELLE active ! Organisé par le célèbre magazine féminin, en partenariat avec l’Oréal Paris, ce forum réunira des sociologues, des chefs d’entreprise, des économistes, des directeurs de ressources humaines pour soutenir l’ambition des femmes et promouvoir notamment l’égalité femmes-hommes en milieu professionnel. 

ELLE Active

Outre ces débats d’experts, les participantes pourront également participer à une centaine d’ateliers pratiques pour apprendre à faire valoir leur travail, à se constituer un réseau,  à trouver les bons conseils pour créer et développer leur entreprise, à négocier une augmentation, à sortir du lot en période de recherche d’emploi, à conjuguer harmonieusement vie personnelle et professionnelle, à s’habiller efficacement… Un laboratoire de photo sera même à leur disposition pour repartir avec la photo idéale pour illustrer CV et profil en ligne. Le programme du vendredi et celui du samedi sont consultables en ligne.

L’entrée est gratuite et il est encore temps de s’inscrire par ici.  Mais si jamais vous ne pouvez pas y assister, rejoignez-nous sur notre page Twitter : nous y serons le vendredi 27 mars et nous commenterons tout pour vous 😉

Vous habitez Lyon ou Marseille ? Depuis 2015, le forum ELLE active ! se rend également dans ces deux villes. La session lyonnaise a eu lieu le 2 février et vous pouvez retrouver l’essentiel des débats ici, à Marseille le forum aura lieu le 5 octobre prochain.

puce-color-3Pour tout savoir du forum ELLE active : rendez-vous sur la page qui lui est dédiée ici.

Atelier pâtisserie avec les tout petits

Vous êtes fatiguée, vannée, crevée ? Les enfants vous demandent depuis déjà 7 heures du matin ce que vous allez faire aujourd’hui ? Et aussi on pourrait faire un gâteau ? Oui, on verra… Ou aller à la piscine ? Ou grimper aux arbres ? On va se contenter d’un gâteau les chéris… Mais maman le four il est cassé ! Y a des journées comme ça…

energy balls ©Happy CrultureQu’à cela ne tienne ! La chef de cuisine crue Camila Prioli a la recette qu’il vous faut et elle nous l’a confiée ! C’est un dessert à dévorer tout cru (et d’un, vous avez fait la nique au four ! Mais si, mais si, on assume cette expression, vous verrez à la fin), sans étapes ni quantités compliquées à retenir (et de deux, vous avez fait la nique au manque de sommeil !), avec les enfants aux commandes (et de trois vous avez fait la nique à la question « maman, qu’est qu’on peut faire ? ») et qui donne une patate terrible après dégustation (et de quatre vous avez fait la nique à toutes les gastro et autres syndromes grippaux qui vous ont pourri la vie cet hiver ! Alors vous avez deviné ?

Oui, on parle des energy balls, encore une tocade des New Yorkaises. Que voulez-vous quand on parle cuisine crue, on se sent toujours pousser des ailes américaines… Les energy balls ressemblent à des truffes avec tout plein de boosters d’énergie dedans : des amandes, des noisettes, de la pâte de dattes, du sirop d’agave, de la poudre de cacao cru, de la noix de coco râpée et des vermicelles de chocolat. Direction le magasin bio le plus proche pour faire les emplettes. Et on fait au mieux : il n’ y a pas de sirop d’agave, on peut prendre du sirop d’érable. Il n’y a pas de poudre cacao cru, c’est dommage car c’est vraiment un délice mais tant pis ! nos boules seront quand même réussies.

Que l’atelier commence ! On met tous nos ingrédients dans des bols et on regarde les enfants s’émerveiller. On sent déjà que l’énergie commence à revenir… La pâte de dattes, on la coupe en dés pour pouvoir la malaxer et lui donner une forme de petite boule. Et oui, cet atelier cuisine c’est comme un atelier pâte à modeler mais en mieux parce qu’après on va pouvoir manger ! Les amandes et les noisettes, on va les broyer en petits morceaux pour que nos boules soient croquantes et savoureuses.

© On adore ça !© On adore ça !

 

 

 

 

 

 

Et en avant les petiots ! Mélangez dans vos petits mains la pâte de dattes, les petits morceaux d’amandes et de noisettes sans oublier de rajouter un peu de sirop d’agave pour lier tout ça. On mélange, on roule et on fait des petites boules : vous imaginez à quel point ils vont adorer ! Et on recommence… A la maison,  avec 500 grammes de pâte de dattes et une centaine de grammes d’amandes et de noisettes, on a fait une trentaine de boules (sans compter les deux ou trois qu’on a mangées en chemin). Nos boules sont fin prêtes, rondes et croquignolettes à souhait : il ne reste plus qu’à leur donner bonne mine et toujours plus de saveur. Alors on les roule dans le sirop d’agave puis dans la coco râpée pour les unes, la poudre de cacao cru pour les autres et les vermicelles de chocolat pour les dernières. On dresse tout ça dans une belle assiette, on immortalise notre oeuvre avant de l’engloutir séance tenante.

©On adore ça !

Et parce qu’on veut aussi épater les copains, on en garde certaines au frigo qui seront du plus bel effet dans le cartable pour le prochain goûter 😉

puce-color-3Pour vous rassurer : mais non votre humble serviteuse ne se vautre pas dans la vulgarité la plus primaire. Elle fait la nique certes mais avec classe et en vieux français ! Car cette expression n’a pas toujours été si familière. Elle fut un synonyme respecté de « se moquer » et elle s’exhibait même dans les livres pour enfants. La preuve ? Marlaguette, la charmante héroïne du conte de Marie Colmont, se moque « en faisant la nique au loup ». C’était en 1952 et c’est un incontournable des albums du Père Castor encore aujourd’hui.
puce-color-1Pour passer du coq à l’âne : et si vous en profitiez pour découvrir ou redécouvrir l’album Marlaguette  ? Il permet aux petiots, dès la maternelle, de réfléchir à la différence, aux liens entre l’homme et l’animal et à l’amour tout simplement. Ce conte est proposé en album simple ou accompagné d’un CD audio, chez votre libraire ou notre partenaire Amazon en cliquant sur les images suivantes :
puce-color-2Pour poursuivre votre découverte de la cuisine crue : on vous recommande le blog de Camila Prioli, Happy Crulture et ses chips de kale crues que vous pouvez gagner sur notre site.

Miam… des chips de kale !

Des chips de quoi ? Rassurez-vous… nous aussi avant on ne savait pas… mais maintenant qu’on sait, on veut partager avec vous la découverte !

Derrière le kale se cache un légume, un chou adoré des New Yorkais  : là bas, le kale fait sa star et se mange à toutes les sauces, en smoothie, en salade, en chips… Il était donc temps que ce superchou fasse aussi le buzz en France. D’autant plus qu’il peuplait il n’y a pas si longtemps encore nos tables avant de tomber dans l’oubli comme d’autres de ses amis désormais réhabilités, joyeux topinambours, panais et autres rutabagas.

Avec l’arrivée de la première marque française de chips de kale, Happy Crulture, nous assistons donc à un juste retour des choses ! Oui le kale ou plutôt le chou plume  de son nom français (il n’est pas trop chouchou en plus son nom français ?) revient en France ! Et il apporte avec lui des valeurs nutritionnelles exceptionnelles qui vont combler notre santé tout en ravissant nos papilles. Car s’il est un poids plume en terme de calories, ce chou est un poids lourd en terme de nutriments : il contient tout, des sels minéraux en veux-tu en voilà, de la vitamine A, C, K en bien plus grande quantité que les champions du genre… Le kale est ce qu’on appelle un superaliment !

« Mais les chips tout de même… c’est un peu gras et pas trop recommandé… », a-t-on rétorqué à la chef de cuisine crue, Camila Prioli, qui dirige Happy Crulture. Encore tout faux et c’est magnifique ! Les chips de kale de Camila ne connaissent ni huile ni cuisson : elles sont donc 100 fois moins caloriques que des chips de légumes bio alors on ne parle même plus des chips ordinaires… Comment se fait ce petit miracle ?   Le kale est assaisonné puis déshydraté à 42° degrés, il devient alors croquant comme des chips au four tout en gardant les propriétés du cru !

chipsdekale271Achipsdekale7bischipsdekale6bis

 

 

 

 

 

 

 Et le goût dans tout ça ? Il est primordial comme aime à le rappeler Camila : « je veux que les personnes qui découvrent ma cuisine aient du plaisir avant tout. Les qualités nutritionnelles des aliments que j’utilise doivent presque devenir anecdotiques ». La chef travaille donc avec grand soin l’assaisonnement de ses chips : elles peuvent être red cheezy, ranch ou sweet mustard piment, elles sont toujours moelleuses en bouche. Et parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Camila Prioli va bientôt développer des encas sucrés qui obéïront aux mêmes principes que ses chips de kale crues : ils seront goûtus et sains.

Et les mamans décomplexées d’applaudir !

On va pouvoir garnir les cartables de nos petiots de bons petits goûters plus que bio ! et vu qu’ils ont déjà approuvé les chips de kale pour leurs petits apéros, on est confiante !

On oubliait : « kale is great for your sex life » ! C’est les scientifiques américains qui le disent ! Alors mesdames, on se rue sur la boutique en ligne d’ Happy Crulture, on fait ses provisions et comme On adore ça ! vous veut vraiment du bien, nos lectrices bénéficient d’une réduction de 10% pour tout achat effectué avant le 10 avril 2015 avec le code promo suivant : kaleonadoreca!

Alors vous aussi, soyez New Yorkaise, soyez Kale and Raw !

puce-color-3Pour acheter les chips de kale crues 100% made in France : rendez-vous sur la boutique de Camila Prioli. Le kale qu’elle utilise pour ses chips est seine-et-marnais, picard ou breton, le matériel qu’elle utilise est français… C’est toute sa philosophie que l’on aime chez Camila Prioli et que vous pouvez retrouver ici.  Et n’oubliez pas que vous bénéficiez d’une réduction de 10% jusqu’au 10 avril 🙂
puce-color-1Pour découvrir toutes les facettes du travail du chef Camila Prioli : surfez sur son site et sur sa page Facebook, vous verrez qu’elle propose également des ateliers de cuisine crue, des dîners crus…
puce-color-2Et si vous êtes joueur et gourmet : un jeu-concours « Chips de kale » va vous être proposé sur notre page Facebook. Alors guettez-le !