Les Culottées, la BD de Pénélope Bagieu qu’on adore

De janvier à octobre 2016, Pénélope Bagieu nous a tenu en haleine avec son blog Les Culottées  hébergé par le Monde. Chaque lundi on attendait avec impatience son portrait de femme, de celles qui ont marqué l’H(h)istoire, de celles qui ont brisé les tabous, de celles qui ont fait avancer l’homme. Des portraits d’audacieuses, de culottées malicieusement croquées par une illustratrice BD qui s’y connaît en matière de femmes, de culottes et d’humour.

Ces 30 portraits de femmes sont aujourd’hui mis en livre, en 2 tomes exactement et voilà une nouvelle qui nous réjouit !

Coup de coeur pour la BD, Les Culottées, de Pénélope Bagieu

On va pouvoir laisser traîner nos 2 BD partout dans la maison pour que notre ado tombe dessus et qu’il s’y plonge (parce qu’une BD il ne dit jamais non, notre ado). Clairement il va en apprendre des choses notre ado : autant que nous en avons apprises sur ces femmes de toutes les époques et de tous les pays qui ont une chose en commun : « ne faire que ce qu’elles veulent ».

Coup de coeur pour la BD, Les Culottées, de Pénélope BagieuVoilà une image de la femme qui nous plaît et qu’on a envie de partager avec notre ado ! …et avec notre petiote car c’est toute petite qu’on apprend le mieux que l’on est libre, que l’avenir nous appartient et que toutes les portes nous sont ouvertes et que si jamais elles ne le sont pas, on pourra les enfoncer, les défoncer au pire.

 

On pourra aussi prêter nos BD à notre moitié. La prochaine fois qu’il nous trouvera drôlement culottée il saura qu’en la matière, on aurait pu faire bien plus… On y pense d’ailleurs…

Sandra T.Dubreuil
On adore ça !

 

Pour vous procurer ces petits bijoux de féminisme : rendez-vous chez votre libraire préféré ou notre partenaire Amazon en cliquant sur les images ci-dessous :

Pour en savoir plus sur ces femmes culottées : ce n’est pas facile de savoir de qui vous parler tant j’ai eu de coups de cœur pour ces femmes mais bon quand même Clémentine Delait, « la femme à barbe », Leymah Gbowee, Annette Kellermann, Phulan Devi, Nellie Bly, Las Mariposas m’ont tourneboulée… Mention spéciale aussi au portrait de Tove Jansson qui m’a permis de découvrir Les Moumines avec ma petiote.

Publié dans bouquiner