Fabriquer une presse à fleurs avec les enfants

Les fleurs sauvages du printemps vont encore nous réjouir tout le joli mois de mai 🙂 Mais si les enfants adorent partir à la cueillette, ils sont bien tristes quand les fleurs sauvages qu’ils ont ramassées se retrouvent toutes rabougries le matin venu… Et puis on ne peut décemment pas mettre des fleurs rabougries dans notre herbier…

Ni une ni deux, on va donc fabriquer une presse à fleurs maison pour faire sécher nos fleurs sauvages et les conserver joliment et durablement dans notre herbier ! Tadam !!!!

Une presse à fleurs fabriquée  par un enfant de 5 ans

 

Plutôt chouette le résultat, non ? Et ça que l’on ait 10 ans ou 5 ans ! La preuve encore en images…

Une presse à fleurs fabriquée par un enfant de 10 ans

La confection d’une presse à fleurs c’est d’abord un peu de bricolage en famille !

Et quand nous, les parents, on bricole, on veut que ce soit facile, pas vrai ?  On a donc élu notre « meilleure recette facile  » de presse à fleurs avec cet exemple tiré du Cahier d’activités nature printemps-été de la Salamandre

Fabriquer simplement une presse à fleurs avec des enfants

Rassemblez le matériel, suivez pas-à-pas « la recette bricole » devant les yeux ébahis des petiots et ça marche ! Vous avez désormais les 2 planches de votre presse à fleurs percées de 4 trous chacune où vous pouvez passer vis et écrous. Attention les fleurs : ça va serrer ! 

La confection d’une presse à fleurs c’est aussi beaucoup de peinture ! 

Pendant cette étape, c’est les petiots qui occupent le devant de la scène. Laissez-les s’exprimer : ils sauront dire l’amour des fleurs avec des mots ou des dessins. Nous, on a décoré les 2 faces externes des planches : au recto un fond et des fleurs pour évoquer le but de notre outil, au verso un fond et les prénoms des heureux propriétaires ! 
Une astuce : dès que la peinture est terminée, serrez les vis dans les écrous. Cela évitera que le bois, en séchant, travaille et que vous vous retrouviez en difficulté plus tard ! 

La confection d’une presse à fleurs c’est enfin un vrai travail de petit botaniste.

Du masking-tape pour coller nos trésors sur les feuilles A4, des feutres pour écrire les noms de nos fleurs sauvages et c’est terminé ! On met le tout entre nos 2 planches et on visse… avant de réouvrir une semaine plus tard et de découvrir de magnifiques fleurs séchées à conserver dans un herbier!

Et si vous souhaitez quelques idées pour confectionner votre herbier, on vous montre le nôtre par ici 🙂

Sandra T. Dubreuil
On adore ça !