Cette année, serez-vous slasheuse ?

Ou slasheur ? Après avoir été hipster, l’important est de conserver la rime…

Tendance lourde de ces dernières années, les slashers, ou slasheurs, sont des personnes qui cumulent plusieurs emplois et qui le revendiquent. Car si les slasheurs cumulent les jobs, c’est tout autant par goût que par nécessité économique même si l’on ne va pas nier que c’est dans le sillage de la crise que le terme est né et a fait fortune…

© On adore ça !

Leur carte de visite multiplie les titres et les slashs, ces barres obliques vouées désormais à séparer les différentes cordes à l’arc de ces joyeux polyvalents. Des exemples ? Madame X se présente comme « Graphiste/Blogueuse/Créatrice de bijoux » ; Monsieur Y arbore fièrement les couleurs d’un « Informaticien/Designer » ; Mademoiselle Z, quant à elle, tient non seulement à son mademoiselle mais aussi à sa double activité d’ « Infirmière/Prof de yoga »… Plus fou encore, on rencontre désormais des « Banquier/Magicien » ou des « Avocat/DJ ». Quand on vous disait que le slasheur assume toutes les facettes de sa personnalité et de son talent….

On ne va pas se mentir : afficher plus de trois casquettes est kamikaze. On vous regardera au mieux comme un éternel ado, au pire comme un incompétent en tout. Mais s’il est toujours bon d’éviter de passer pour un schizophrène, la polyvalence est plus que jamais de bon ton. Elle est signe d’une personnalité curieuse, créative et endurante à la tâche. Car pour multiplier ainsi les difficultés en multipliant les activités, il faut être un bourreau de travail. Et la France ne manquerait pas de ces profils atypiques :  alors que les slasheurs représentaient 2,5% de la population active en 2010, ils sont aujourd’hui 4,5 millions et représentent 16% des actifs. 

Alors vous aussi, vous avez une botte secrète ? Une passion que vous aimeriez développer à côté de votre emploi habituel ? Un complément d’activité qui vous permet d’arrondir les fins de mois ? Une micro-entreprise que vous chouchoutez tout en restant salarié au cas où ça tournerait mal ?

Ne vous en cachez plus et assumez tout ce que vous êtes. Cette année c’est dit : vous êtes slasheur ! Alors refaites toutes vos cartes professionnelles pour l’année nouvelle. Nous c’est décidé, maintenant on s’assume « Blogueuse/Webentrepreneuse ». 

Slasheusement vôtre.